Quatorze Juin

Quatorze Juin

Faut croire que la journée fut invisible… elle est passée toute seule. J’ai pourtant arrosé les tomates deux fois car j’ai peur que le mistral ne me les dessèche complètement.

J’ai « travaillé » sur les exercices de l’atelier d’écriture, et ça me prend beaucoup de temps. mais qu’est-ce que c’est chouette.

Vous aurez ça tout à l’heure, pour le vrai quinzième !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *