Une citation… de quotidienne à hebdomadaire!

Une citation… de quotidienne à hebdomadaire!

Comme une sorte d’engagement, à peu de frais, je vous rassure… m’est venu une idée, toute bête et simple pour alimenter les Destinataires Éclairés.

J’ai remis la main sur un assez gros, et assez ancien puisqu’il date de 1978, dictionnaire des citations françaises. Elles sont numérotées, de 1 à 16460, des « origines » à Jacques Attali né en 43 et donc agé de 35 ans à la sortie du recueil.

1 « La chanson de Guillaume » fin XIème ou milieu du XII ème :

Pour être grand, il faut avoir été petit.

16460 Jacques Attali, 1943 – « Bruis » Flammarion :

La composition est une perpétuelle remise en cause de la stabilité, c’est à dire des différences. Elle n’inscrit pas sur un mode répétitif mais sur la fragilité permanente du sens, après disparition de l’usage et de l’échange.

L’idée est donc de piocher aléatoirement une des citations de l’ouvrage et de vous la proposer, avec ou sans commentaire de ma part. Je n’ai pas la prétention de l’éclairer à chaque fois, comme ces deux des extrémités, la première un peu basique comme une lapalissade mais avec du sens en son second degré, et la dernière à laquelle je n’ai rien à ajouter puisque je ne comprends rien de ce qu’elle évoque.

Contrainte du temps, une fois par semaine minimum, une fois par jour maximum.

Une réaction au sujet de « Une citation… de quotidienne à hebdomadaire! »

  1. Je crois que c’est normal qu’on ne comprenne pas Mr Attali. Se comprend-il lui-même ? Pas grave. Il a une excuse, puisque c’est un génie. Enfin… c’est lui qui le laisse entendre. Moi, j’ai des doutes et je crois que les vrais génies, ce sont ceux qui font dans la simplicité. Bref, comme dirait Pépin, j’opte pour la première citation, « faut et’ p’ti pour dev’nir grand ». Il y a aussi, « tout vient à point pour qui sait attendre de Rabelais ». Et sinon, je suis sûr que Frédéric Dard en a des vertes et des pas mûres à nous offrir sur le sujet. Dard, dare- dare, je l’aime bien. Il est intelligent et drôle et modeste. Je parle au présent parce que je le porte toujours dans mon coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *