Du silence…

Du silence…

C’est une lapalissade, certes, mais en effet, pour moi, la neige c’est avant tout du silence. Elle fait disparaitre le son en cachant tous les bruits occupant notre espace, quand elle tombe. Enfin ici, je veux dire où j’habite depuis deux ans et demi, c’est pas tellement qu’il y a des bruits gênants à six heure du mat’, non. Mais j’ai souvenir qu’il y a une bonne dizaine d’années, lorsque j’étais entre Aix et Marseille, sur une colline mais non loin de l’autoroute reliant ces deux villes, il était tombé cinquante centimètres de neige pendant la nuit. Au matin… le silence était, comme le dit l’oxymore, comme un vacarme. Curieuse ambiance, plus un seul bruit de moteur, pas de ronflement lancinant des files de voitures, plus de déchirement râleur de gros camions vieillots. Non. Seulement le craquement net et sec des branches des pins qui se cassaient les unes après les autres dans la pinède voisine. Lestées de la neige lourde et collante, elles cédaient, comme désespérées.

2 réactions au sujet de « Du silence… »

  1. Quel plaisir de découvrir ce cabanon des mots, des images, des sons….
    Merci pour la flânerie poétique.
    A tres bientôt, Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *