Archives de
Catégorie : Humeur

Pense-bête …

Pense-bête …

Somme de choses dont il me faudra vous parler.

J’ai découvert, et donc lu, Marie-Hélène Lafon, en commençant par son livre intitulé « Joseph »… j’ai des tas de choses à vous dire à son propos, de cette écrivaine.

Et puis, sur les conseils d’une libraire de Lamballe (La Cédille, très bonne maison) j’ai terminé tout à l’heure « Fée d’hiver », de l’écrivain-paysan André Bucher, presque voisin car installé dans la vallée du Jabron. J’ai à dire sur sa poésie, ses évocations des oiseaux.

Et puis j’ai quelques photos à vous montrer.

Et puis je suis en retard pour les exercices de l’atelier d’écriture de François Bon. Je me suis pris au jeu, mais ce n’est que ce matin que l’idée me venait pour traiter le troisième.

Là, c’est la photo entière, celle de l’en-tête, j’arrive pas à faire ce que je veux !!lunettes

Solidarité météorologique …

Solidarité météorologique …

cette image animée, appelée GIF. Je ne sais pas ce que ça veut dire, d’ailleurs, GIF …mais, on s’en fout.

Donc, pour quelques amis qui suivent ici mes tentatives d’activités, bien faibles ces temps-ci, je ne vous oublie pourtant pas, et vous offre cette belle image animée d’un chemin pluvieux. faudrait-il que le ciel soit si gris, la météo si peu clémente pour que je vienne davantage ici vous dire des choses. Bah, peut-être.

 

Auto congratulation !!

Auto congratulation !!

Depuis que ma fille a mis tout un tas de trucs en place sur ce blog, je peux … remercier les vingt personnes qui se sont abonnées à la newsletter.

Et vous dire à tous, vous visiteurs, que vous êtes cent à y être venus depuis le 14 mars.

Merci à vous tous.

Hubert Reeves clair comme de l’eau de …piscine !

Hubert Reeves clair comme de l’eau de …piscine !

Depuis ses premiers livres, j’ai toujours été attentif aux histoires de « l’Oncle Hubert ». Ce côté grand-père parlant aux petits enfants, pour leur expliquer simplement des choses compliquées, et bien ça me plait beaucoup.

La piscine, y’a rien de mieux pour expliquer l’expansion de l’univers !!

La nuit sera donc toujours noire, à défaut de rester débout.

C’est le printemps, c’est le bon temps, allons marcher…

C’est le printemps, c’est le bon temps, allons marcher…

Il n’était pas certain que le temps fut beau, tout l’après-midi, mais nous partions pourtant faire un petit tour sur les sentiers du côté de Saint Pantaleon. Une petite rando trouvée sur le site visiorando.fr, bien fait, pratique, avec plans, cartes, descriptifs et tout et tout.

Une boucle d’une douzaine de kilomètres au départ du village qui nous faisait passer au pied de Gordes, magnifique petit bourg très touristique, très parigot, très « prout ma chère ». Mais bon, c’est pas grave, on passe pas « dans » mais « au pied » et c’est tout ce qui fait le charme du circuit. Gordes, c’est beau de loin, pas de l’intérieur.

L’intérêt premier de cette marche, c’est le grand nombre de murs de pierres sèches que l’on suit, traverse et croise.

Voici quelques photos, pour vous en donner un aperçu.

20160314_14133920160328_14134120160314_141607

Et puis, les premières fleurs sur les cerisiers étaient de la partie.

20160328_131814

Enfin, un squelette de camion dont on se demande ce qu’il fait là.

20160314_133753

20160314_133727

 

Comme d’habitude, dites-moi…

Retard et commémoration.

Retard et commémoration.

J’ai pas tenu mon engagement à l’hebdomadaire présence ici.

La vie impose son rythme, parfois, et va à contre courant de la simplicité, s’acharnant irrémédiablement à poursuivre sa route en avant, vers l’autre bord.

Puisqu’il est question , ces temps, de la mort de Gainsbourg il y a 25 ans, sachant que je n’aimais pas du tout ce bonhomme, je garde pourtant une chanson en mémoire qui me poursuit au point de ne jamais l’oublier.

Une bonne résolution …

Une bonne résolution …

C’est le moment, la bonne époque, pour une bonne déclaration d’une bonne grosse résolution pour ce blog, pour cette année.

A savoir…y mettre chaque semaine, à minima, un truc, une photo, un poème, une musique, un événement, un avis, un sentiment.

Je commence aujourd’hui. Et puis c’est bien, le vendredi, ça laisse tous les jours d’avant pour y réfléchir.

Donc…mon chien. Il est mort hier. Je suis tout triste. Il a fini sa vie juste à côté de la maison où j’étais quand nous l’avions. Ce n’était pas mon chien, c’était le nôtre, à tous les quatre. Et puis une séparation a fait qu’il a été un peu plus mon chien pendant plusieurs mois, et puis il a fallu qu’il reste en garde. Il a été bien soigné, il est resté à pouvoir faire son tour dans la pinède tous les jours. Il a eu une bonne vie de chien, et comme il était très gentil, tous ceux qui ce sont occupés de lui l’ont été aussi. Il s’appelait Spock, Monsieur Spock.

Pour débuter l’année…

Pour débuter l’année…

Je vous souhaite la simplicité, la tranquillité, le bonheur paisible des beaux jours de printemps, et la chaleur d’un nid douillet pour les nuits d’hiver.

Je vous souhaite d’avoir ce qu’il faut, sans manquer de rien, de rien de ce qui est indispensable.

Un toit protecteur et solide, autant qu’un fil à linge pour quelques frusques blanches.

Un peu de bois bien coupé pour les grands froids, et de la place à l’étage pour les enfants, les amis de passage. Un bout de jardin derrière la maison pour remplir le panier de fruits et de légumes. Des fenêtres ouvertes pour les soirs d’été, ou pour les senteurs de l’automne.

Je vous souhaite la sérénité, pour toute l’année. Et des joies, des surprises, des rires et des sourires, et de l’amour, toujours de l’amour.

Carte postale Editions « Quelques part sur Terre » à Aurillac. N° 158 Livradois Forez, A côté d’Ambert

Lisbonne…

Lisbonne…

Quelques jours dans cette ville désuète, vieillotte, usée comme ses vieux petits pavés, mais tellement attachante et exotique.

IMGP7120

Juste en regardant par terre, on reconnait où l’on est.

IMGP7102IMGP7100

 

 

 

 

 

 

Pourtant, le ciel…

IMGP7146