Mon sentiment….

Mon sentiment….

J’étais au dépouillement du vote pour les élections européennes dimanche en fin d’après-midi, au village. Deux bonnes douzaines de volontaires pour cette tache qui semblait devoir durer avec toutes ces listes. Et puis non, une grosse heure suffisait au décompte des deux bureaux de vote. Ma tâche était d’empiler les bulletins, après l’annonce du candidat tête de liste, sur une grande table, prévue bien grande initialement devant les 34 listes engagées En fait, 18 listes virent des bulletins sortir des urnes. Avec globalement les proportions de ce que l’on voit au niveau national, mais les verts en 4ème position avec moins de 10%.

Bref, de voir encore le Pen en progression, s’installer tranquillement dans le paysage politique comme une force comme les autres, et entendre des commentaires tout doux face à cette montée d’un péril certain… j’en ai la trouille maintenant.

Donc, je cherchais un mot pour trouver une sorte d’illustration, et je me suis souvenu que j’avais lâché la rampe de mon engagement de vous offrir ici régulièrement une citation. M’est venu à l’esprit le mot tocsin, allez savoir pourquoi pour un mot si peu usité, mais il m’a semblé qu’il montrait bien mon niveau, tout personnel, d’alarme. Parmi les plus de 16.000 citations, 3 seulement proposent ce mot, et j’ai choisi celle de Chamfort (né, peut-être, le 6 avril 1741… on sait pas trop, mais bien mort le 13 avril 1794 des suites … d’un suicide raté !) journaliste et moraliste!

 » En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin »

J’ai bien peur, en effet, que cette extrême droite qui veut se montrer douce comme un mouton soit en train de mettre le feu, et j’agite ma clochette, bien loin du tumulte et avec une vigueur désespérée. Mais personne, heureusement, mais pour l’heure, ne vient me persécuter… mais demain?

2 réactions au sujet de « Mon sentiment…. »

  1. oui… ne connais plus ce sentiment et ces échanges de regards, et ma difficulté à ne pas extérioriser par des grimaces maintenant que ne tiens plus de bureaux de vote (pas ce que je préférais…) et oui à la citation (maintenant dans ceux qui sonnent le tocsin il y en a qui font tout pour faire monter le brun, et qui se posent à tort en sauveurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *