Dix-huitième Juin

Dix-huitième Juin

Hôtel Boulderado Si vous avez la curiosité de cliquer sur le lien ci-dessus, vous tomberez sur le blog de Lucien Nouis. J’aime bien ses textes, toujours bien tournés, certainement ciselés avec concentration et minutie, c’est du moins l’idée que je me fais. Et puis je vous mets le commentaire que je lui faisais après ma lecture, tant en effet ça m’a fait penser à l’autre auteur que j’évoque. Je vous lis toujours avec plaisir, mais cette fois m’apparaît évident une…

Lire la suite Lire la suite

Dix-septième Juin

Dix-septième Juin

« j’ai pris le temps de ne pas écrire » Juliette Cortesse sur son blog. https://desnouvellesdejuliette.blogspot.com/2018/06/le-fantasme-decriture-tout-ou-la.html Bonne nuit.

Seizième Juin

Seizième Juin

De la chaleur en veux-tu en voilà. De bonne heure et de bonne humeur nous étions, aujourd’hui tous deux, au jardin. Dégraisser un laurier rose et un laurier sauce d’un trop plein des croissances de ce printemps, humide et chaud, ça pousse partout. Traiter les buis. Finir la tonte en déplaçant de gros pots. Rempoter une agapanthe, c’était fait mais mal. Puis elle a fait du pain, puis nous avons fait trois courses, comme on dit. Un tour dans un…

Lire la suite Lire la suite

Quinzème Juin

Quinzème Juin

Exercice 4 s’éloigner et si on était projeté, mais toujours en regardant se même point, loin vers l’arrière, ou n’importe quelle autre direction, et qu’on verrait de bien plus loin tous ces éléments restés dans le souvenir (et uniquement par ce qu’on en retrouve mentalement) Chez moi, ça donne ça. La rue parallèle au nord, c’était la rue des Courlis, celle du sud la rue de la Marjolaine. Les rues perpendiculaires à l’ouest c’était la rue des Lilas, à l’est…

Lire la suite Lire la suite

Quatorze Juin

Quatorze Juin

Faut croire que la journée fut invisible… elle est passée toute seule. J’ai pourtant arrosé les tomates deux fois car j’ai peur que le mistral ne me les dessèche complètement. J’ai « travaillé » sur les exercices de l’atelier d’écriture, et ça me prend beaucoup de temps. mais qu’est-ce que c’est chouette. Vous aurez ça tout à l’heure, pour le vrai quinzième !!

Treizième Juin

Treizième Juin

« Construire une ville avec des mots »tel est le titre de l’atelier d’écriture qui ira du 15 Juin au 15 Septembre, mais c’est déjà commence depuis quelques jours. Je vous mets le lien vers le site de François Bon, pour ceux que ça intéresserait, et je vous y encourage toutes et tous. Vous y trouverez toutes les explications complètes… pour y consacrer 20 minutes par exercice (ou par jour, si vous êtes très organisé). Et on peut commencer quand on veut,…

Lire la suite Lire la suite

Douzième Juin

Douzième Juin

Ce matin je me suis mis à la terrasse du Bar de l’Orient, sur la place des cafés à St Sat’, pour préparer mon texte pour ici, pour ce soir. Mais, à la relecture tout à l’heure, c’était incomplet, pas bien foutu, pas bien écrit, enfin pas satisfaisant du tout. Donc ce sera pour la prochaine fois. Et puis j’ai commencé aussi, par ailleurs, l’atelier de François Bon, sans avoir encore envoyé un texte, mais ça va venir aussi. Je…

Lire la suite Lire la suite

Dixième Juin

Dixième Juin

Dixième juin mais deuxième jour dans la maison aux volets rouges. Loin du tumulte de la ville, au calme avec le gazouillis des petits oiseaux, le meuglement de vaches mécontentes, même le teuf-teuf du vieux tracteur du voisin est plaisant. Lorsqu’il est passé devant la maison, je suis sorti, il s’est arrêté et nous avons discuté un moment, de petites choses, en une futile conversation à propos de notre séjour, du temps qu’il fait, de son champ de patates. Avant…

Lire la suite Lire la suite

Neuvième Juin

Neuvième Juin

Une journée de jardinage genre gros oeuvre. Petite tondeuse à qui l’on demande de s’attaquer à des herbes drues de plus de 50 cms de haut, elle est courageuse comme un p’tit cheval dans le mauvais temps. Chaleur, sueur, soif, griffures.Et finalement satisfaction de regarder notre boulot de la terrasse. Aller faire un tour dans le champ d’en face pour trouver quelques longues branches de noisetier pour fabriquer une petite barrière. En ramener aussi des fleurs pour un bouquet champêtre….

Lire la suite Lire la suite